[Dr MAC - thérapeute]

Ces derniers jours ont été chargés d’émotion: ma grand-mère de 90 ans a annoncé qu’elle allait bientôt partir. Vue à la vitesse à laquelle sa santé s’est dégradée dernièrement, j’ai pris le premier TGV venu pour remonter en Alsace la voir, peut-être pour la dernière fois.
Dans cet état d’émotivité, je n’ai rien trouvé d’autre pour m’occuper les mains et l’esprit que de me coller derrière ma machine à coudre. Activité ô combien thérapeutique quand on est inquiet et soucieux.

Pour commencer, on y va cool, comme pour un échauffement, une jupe style « Amish ». Ce n’est pas moi qui l’ai appelée de cette façon, mais celle qui a choisi le tissu et le dentelle, et qui la portera. Pour se faire, je me suis simplement basée sur le tuto de Olivia.

cho7 022 cho7 023

Ce n’est rien de compliqué, il faut juste apprécier faire les fronces, ce qui est mon cas. La miss est ravie et la porte avec élégance, avec son petit tour de taille et ses longues jambes ;)

Puis, Anaëlle m’a demandé un corsaire pour l’EPS. Nous avons potassé les Ottobre enfant… mais devinez quoi! c’est un modèle femme taille 36!

cho7 024 cho7 025 cho7 026

Ottobre 5/2010, mod.20

De son aveu, il est « parfait ». Que dire de plus! le jersey de coton est à peine molletonné, juste ce qu’il faut pour le confort. La large ceinture n’entrave pas les mouvements et la longueur est nickel. Bref, une affaire qui roule!

Ensuite, des puces de couturières de Moidieu, j’avais ramené ce petit coupon « patch » pour mon neveu, ayant dans l’idée de lui faire une trousse. Je n’aurais jamais imaginé la coudre si rapidement et la lui remettre le dimanche suivant. Elle est un peu molle à mon goût, bien qu’entièrement doublée du même tissu. Côté gabarit, elle est immense! idéale pour y ranger tous les personnages Lego et Playmobil et leur éviter ainsi une fin horrible dans les mâchoires de mini-nièce. ouf! Lone Ranger peut me remercier!

trousse 002
trousse 003 trousse 004

Pour finir, j’ai eu envie de remplumer un peu la garde-robe printanière de Isance, mon ectomorphe préférée. J’avais aussi des envies de patte de boutonnage. Je ne sais pas l’expliquer, c’est comme ça. On a des lubies inexplicables parfois, non?

J’ai donc repris un patron déjà prêt, celui de la Wheel of Fortune, et je l’ai arrangé à mon idée: plus d’empiècement carré, mais une encolure ronde, plus de ceinture élastiquée mais un lien, pas de fronces, et donc au lieu de l’ouverture au dos, la patte boutonnée devant.
Les tissus viennent de la collection personnelle de la cousine de Zom, qui a longtemps travaillé chez Boussac. Le fleuri rose est une flanelle d’une douceur incroyable, et le fleuri bleu une popeline. Isance a plongé fouillé avec plaisir dans le bac à chutes pour trouver le tissu de la patte de boutonnage et du biais, et a choisi les boutons.

tun 001 tun 002
tun 008 tun 005
tun 006 tun 007  tun 009

Pour avancer dans cette thérapie, j’ai ajouté le slim Superstretch, qui attendait son tour depuis des mois. Toujours aussi bluffant, ce jeans! vite fait, il en met plein la vue, et vraiment super pour une morphologie toute en longueur comme celle de Isance. Le tissu imitation jeans vient de chez Lolieshop, et je suis contente d’en avoir encore un petit morceau, qui sait!

trousse 010 trousse 009  trousse 012trousse 011
trousse 015 trousse 013trousse 008
trousse 016

jeans Superstretch Schoolgirl
tunique Wheel of Fortune (Ottobre 4/2011)
Rubrique atelier couture, c'est moi!, créativité, petits bouts de moi | 21 commentaires

[4]

Thalès, 4 ans, 44kg, et toutes ses dents!

cho7 032 cho7 031

ça peut sembler bizarre de fêter son anniversaire au chien, il n’en a cure en effet, mais je voulais surtout partager avec vous ces photos. Ne vous donnent-elles pas envie de lui jeter sa baballe? (j’assume)

Rubrique c'est moi!, petits bouts de moi | 13 commentaires

[devinette]

Pour seul indice, ces images… je suis certaine que vous allez très vite démasquer le modèle…

 cho7 013cho7 014

cho7 016 cho7 015

En maille "point mousse" exprès cousue sur l'envers, avec des revers aux manches faisant apparaître le point endroit, et pour camoufler les coutures, un biais. L'avantage du patron, c'est qu'il rentre pile dans le coupon, et voilà un peu de place dégagée sur l'étagère en vue des puces de Moidieu ce dimanche. L'inconvénient, c'est que les premiers rayons de soleil printaniers donnent un bronzage particulier au décolleté.

Bon, mes photos au retardateur, c'est pas la panacée, je suis bien d'accord, avec l'ombre du pied en sus. J'ai donc investi dans une petite commande que j'attends avec impatience! Depuis le temps que je blogue, il n'y a plus personne qui ne veut me photographier! Et vous, comment procédez-vous?

Rubrique atelier couture, créativité | 14 commentaires