[Tendance]

La rayure a la côte, en long, en large, en travers, la mode est à la marinière! pas que je sois au point question tendance habituellement, il se trouve juste que j’ai un stock conséquent du jersey qui s’y prête. Je ne sais même pas vraiment pourquoi en plus, car j’ai horreur de coudre la rayure.
Alors, j’ai décidé de ne plus m’arracher les cheveux, elle s’aligne ou pas, quoique je fasse, que je m’applique, que je bâtisse, que j’épingle, que je prie, elle n’en fait qu’à son gré. Mais il me semble qu’il n’y a que nous autres couturières qui regardons si l’alignement est réussi ou raté, le reste de l’univers s’en contrefiche, non?

Mère et fille en raglan à rayure, le même modèle, mais selon les choix de chacune:
manches 3/4 pour elle, mais courtes pour moi, qui manquais de tissu, d’où un jeu de rayures pour celles-ci; encolure arrondie pour elle, et pointue pour moi.
Voilà mon défi raccords, je ne suis pas certaine de l’avoir relevé…

… mais j’aurais tenté!

DSA 12/52 12%

Rubrique atelier couture, créativité, DéfiSansAchat 2017 | 12 commentaires

[tuto: la poche plaquée doublée]

Lorsque j’ai cousu ma chemise de mars, j’ai appris une technique bien particulière pour la poche poitrine, qui me pose toujours question: rabat-on d’abord les bords latéraux ou d’abord le repli supérieur? dans les deux cas, on risque de voir le surjet à l’intérieur de la poche – perfectionnisme quand tu nous tiens 
J’ai cherché sur le net mais n’ai pas trouvé ce que je cherchais. Voici donc pour vous, en exclusivité, la poche « façon Marie-Thérèse », accessible aux débutants, au rendu impeccable et professionnel, qui chasse tout questionnement parasite, j’ai nommé la poche plaquée doublée.

1. Nous avons nos deux morceaux de poche extérieur + intérieur.

2. On commence par les assembler endroit/endroit, uniquement sur le bord supérieur (le haut de la poche) et en laissant une ouverture de quelques cm.

3. On repasse soigneusement, une fois en séparant les surplus de couture, puis en les couchant les deux du même côté.

4. Maintenant on plie de façon à ce que la couture que l’on vient de faire se retrouve à environ 2 cm plus bas que la pliure. Forcément, les deux morceaux ne seront plus à la même hauteur, mais on ne cherche pas à les aligner. Sur la deuxième image, contre le sol, on voit les surplus de couture couchés, la première couche de poche (=intérieur) et la deuxième (=extérieur). Bien repasser pour écraser ce pli, notamment les surplus de couture du rabat qui ne doivent pas bouger.

5. Une fois ce pliage réalisé, on va piquer en U, en commençant d’une extrémité supérieur de la poche et en finissant de l’autre côté, en ayant fermé le fond. Veiller à ce que les fameux surplus du repli restent dans la même direction.

Recouper les surplus à 5 mm, celui du bas est assez conséquent puisqu’il était plus long. Cranter également les angles.

6. Par la petite ouverture laissée au début, retourner sur l’endroit. Pousser les angles pour les faire sortir.

7. Repasser soigneusement la jolie poche et refermer l’ouverture avec une piqûre à travers toutes les épaisseurs en prenant les surplus (ici couchés vers le haut). Et voilà!

Qu’en dites-vous?
Et je vous ai même préparé un pdf version abrégée à sauvegarder ou imprimer (2 pages)!

Rubrique atelier couture, créativité, tutos & idées | 8 commentaires