[petites choses]

Je ne couds jamais de cadeau de naissance en avance, par superstition je suppose, et également parce que je n’ai pas toujours les informations nécessaires. Alors quand la nouvelle a paru, je me suis précipitée dans mon atelier avec la ferme intention de coudre du tout petit, et non pas de laisser passer plusieurs mois (je suis certaine que vous voyez très bien ce que je veux dire). D’autant plus que c’était l’époque où ça caillait sérieusement, températures négatives et vent glacial, la moelleuse fourrure polaire s’est imposée d’elle-même. Comme le revers était lui bizarrement collant, je l’ai doublé d’un jersey coupé dans deux sous-pulls Petit Bateau trop petits. En résulte un adorable gilet cache-cœur aux finitions aux petits oignons, et si extensible que les nouveaux parents n’auront aucune peine à pêcher le minuscule poing dans la manche pour l’enfilage. Je me suis tout simplement régalée. Et vraiment, quel pied de tailler un vêtement entier dans une chute!

Comme j’en étais à fouiller dans les vêtements classés « recyclage », je suis tombée sur un pull Armor Lux pure laine remisé car…, vous le voyez venir? feutré, bien sûr! je précise qu’il s’agit d’un don, le feutrage n’étant pas de mon fait Et bien, même feutré, c’était de la qualité quand même.
J’ai eu envie de fabriquer des chaussons, et la plus grande pointure que j’aie pu y tailler fut du 30. Qui, ça alors, convenait pile à Éléonore! L’autre coïncidence était que la miss avait justement égaré les siens, ce qui jusque là ne lui posait pas vraiment problème car chez elle c’est chauffé au sol.. Sans le savoir, ni si ceux-là lui iraient, je les lui ai proposés, et ils sont repartis avec elle (ce qui fait qu’elle n’a donc toujours pas de chaussons pour quand elle vient chez sa marraine, où il n’y a pas de chauffage au sol)(pas de bol, plus de pull feutré en stock, j’ai déjà vérifié).

Alors, pour les questions techniques: la semelle est en suédine, en fait le revers d’un morceau de cuir lisse. Je l’ai elle-même doublée de matelassé piqué, puis encore une fois d’une semelle en laine, il faut bien ça pour être isolé du sol tout en gardant un certain amorti. Ce qui fait une épaisseur assez conséquente, mais ouf, c’est passé. L’élastique fait le tour de la cheville, je ne l’ai fixé définitivement qu’après essayage.

Ce qui m’a fait rire, c’est l’échange que nous avons eu lorsqu’elle m’a expliqué que ceux de la maison avaient disparu, qu’elle aurait bien voulu amener ceux-là chez elle, mais comment faire s’ils se salissaient. Je lui ai répondu qu’ils allaient même peut-être s’abîmer et se déchirer, mais que l’essentiel est qu’ils soient à ses pieds plutôt que dans un placard chez moi. Ça m’a amusée de voir qu’elle souhaitait qu’ils restent intacts, comme neufs, et je lui ai raconté qu’avant, ils étaient un pull. Elle ne m’a cru qu’à moitié.

Rubrique atelier couture, créativité | 12 commentaires

[Capsule de janvier]

Quelques nouvelles de mon chien Thalès avant d’aborder la garde-robe capsule: il va bien! Disons plutôt qu’il se remet, encore en petite forme, et ayant perdu pas mal de poids. Mais il a de l’appétit et cherche sans arrêt les câlins. Nous saurons cette semaine  si le diagnostic était le bon, et s’il est définitivement tiré d’affaire. En attendant, on profite! MERCI à toutes pour vos petits mots et votre soutien qui m’ont touchée.

La capsule, c’est parti!

image: Polo

Ce mois-ci, comme annoncé, j’avais très envie de tenter le haut Mara de Farbenmix. J’avais craqué pour son encolure croisée à la fois douillette et sport.

Pour commencer, en ces froids hivernaux, c’est dans un tissu polaire que j’ai imaginé le premier test. Je n’en avais pas assez pour couper toutes les pièces dans un seul coupon et j’ai donc dû ruser, ce qui tombe bien dans le sens où la violette est extrêmement douce: c’était celle que, sans concession,  je voulais autour de mon cou. J’ai joué à tort et à travers de la surpiqûre au point nid d’abeille dont s’accommode bien ce tissu à la fois moelleux et stretch.

Comme j’étais ravie du résultat, je n’ai pas rangé le patron et ai opté pour une version plus habillée avec un jersey à 85 francs le mètre, le prix était encore dessus. Ce fin lainage légèrement brillant ne demandait qu’à s’associer avec l’interlock turquoise rangé à côté sur mon étagère.

Et par pur hasard, j’avais pour les deux versions les boutons au coloris exactement assorti! quand on a ce qu’il faut sous la main, hein, on se félicite de son stock 

Pour la capsule de février, j’envisage une chemise en duo avec ma copine Pépite, certainement le modèle 18 du Ottobre femme 5/2016. C’est un défi sur lequel nous avions échangé à la fin de l’année, et cette capsule me booste à m’y tenir.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rubrique atelier couture, créativité, DéfiSansAchat 2017, garde-robe capsule | 14 commentaires

[le chien]

Cette semaine fut sous le signe « des hauts et des bas ».
Avant, les gens qui pleuraient leur animal malade, qui étaient capables de dépenser des sommes faramineuses pour des soins, je trouvais ça pathétique. C’était avant que Thalès, que vous connaissez puisqu’il apparaît ici depuis sept ans, ne contracte une anémie hémolytique auto-immune. On a cru le perdre, on a tout tenté, et pour l’heure, il est en convalescence à la maison, surveillé de près. Je me suis sentie très mal, j’ai mal dormi et beaucoup pleuré. Je n’aurais jamais cru y être autant attachée en fait. Et je promets de ne plus porter de jugement sur la douleur des autres.

Rubrique c'est moi!, petits bouts de moi | 12 commentaires