[obsédée]

Plus le départ en colo approche, plus mon obsession – momentanée, je vous rassure -  pour les shorts va crescendo.
J’avais gardé le patron sous le coude depuis la dernière fois, quelle prévoyance! Isance a choisi les tissus pour cette version très pop 70′s; excellent choix par ailleurs, car il s’agit d’une toile solide, qui ne se froisse pas.
Mais on ne peut décemment pas partir en colo avec deux pauvres shorts dans la valise, non? (hum)

001 004 005

Interlude
Ceux qui me suivent depuis longtemps savent qu’on habite une vieille maison (qui a même sa rubrique sur mon blog), et que dans une vieille maison, eh oui, il y a toujours à faire. Et quand on croit avoir fini… on refait ce par quoi on avait commencé.
Chez nous, en l’occurrence, ce fut notre chambre à coucher.
Et pour faire des travaux dans la chambre à coucher, il faut d’abord la vider, entièrement, même l’armoire, pour pouvoir la démonter et la déplacer. CQFD. C’est de cette manière qu’on décide qu’il y a là vraiment trop de nippes importables/importées depuis trop longtemps.
Comme par exemple, cette robe, portée la dernière fois été 2002. Je n’exagère pas, c’est l’été qui a suivi la naissance de Zélie.
Ensuite, je n’ai plus jamais eu le cœur de la remettre, tachée par endroits, déformée à d’autres… mais le lin mélangé est quand même d’une belle qualité, et méritait une seconde vie…

030
Inspirée par les démonstrations spectaculaires de Wilona, je me suis lancée à mon tour. En ½ heure, c’était plié. Voilà ce que c’est de mijoter pendant 12 ans smiley_hihi

002 013

C’est un sacré gain de temps de pouvoir conserver les coutures des côtés, la poche et un ourlet! même le lien de la ceinture est l’ancien lien du décolleté, « rien ne se perd » disait l’autre…

Je ne crois pas que l’obsession short soit tout-à-fait passée, mais elle s’entend à merveille avec l’autre, j’ai nommé tee-shirt. Il faut bien reconnaître que si ça ne me pique pas en juillet, je ne sais pas quand alors!
surtout ce modèle-là, le Watermelon, déjà fait l’année dernière pour ma grande: rapide, plaisant, joli. Il a tout pour plaire, il était prêt et n’attendait que ça, zou!

003 005
006 008

Quand on a dix ans, il est encore temps de se permettre les cœurs et le rose, non? Après, l’envie passe, et tandis que maman ne pouvait plus voir les voir en peinture, elle en espèrerait presque le retour. Pour la troisième fille, elle sait de quoi elle parle :-|

Et les paillettes alors? PAREIL ou presque. Sait-on jamais.

009
011 012

C’est qu’elle commence à se remplir cette valise! l’honneur est sauf!

Rubrique atelier couture, créativité, tutos & idées | 12 commentaires

[Au mois de juillet, ni veste, ni corset]

ainsi dit l’adage! on ne va pas le faire mentir, n’est-ce pas!

Alors, nous aurons pour commencer un modèle de jupe-culotte, que je n’arrive pas à savoir s’il me plaît ou pas. Sympa à porter néanmoins. C’est peut-être la popeline que j’ai choisie qui n’est pas la plus adaptée. La pose de la fermeture invisible n’est pas non plus une grande réussite (photo n°3) mais ça passe.
005 006
009012

Quand je me suis vue sur ces photos, j’ai eu honte de ce vieux tee-shirt, déjà de seconde main, bien « fait » comme un bon camembert smiley_saoul, ça veut tout dire. Je le trouvais confortable, mais il ne ressemblait plus à rien en fait, je ne m’en étais même pas aperçue avant les photos! zou, recyclé en chiffon!
Par contre, dans mon tiroir à flux tendu, un tee-shirt en moins, ça fait tout de suite la différence. Pas le choix: il me fallait le remplacer immédiatement. Je me suis alors précipitée sur deux petits morceaux de jersey qui gisaient là tous seuls, et les ai unis pour la vie vite fait bien fait.

Oui mais voilà, les motifs du tee-shirt n’allaient absolument pas avec ceux de la jupe-culotte, et j’ai donc dû aussi faire un short. Quelle histoire!

032 035
038 041

Ne quittez pas l’écran des yeux, d’autres shorts arrivent!

 

Rubrique atelier couture, créativité | 15 commentaires

[dialogue avec une ado]

où il est à nouveau question du placard de la grande…

- Une robe * cousue par maman, en plus * très peu pour moi, non merci. On est en plein soldes en plus, qu’est-ce que tu t’embêtes à vouloir me coudre une robe? non, sans façon. Viens, allons courir les magasins!
… les files d’attente, les cabines d’essayage, la foule, la chaleur, le remords des vêtements achetés qu’on ne portera finalement jamais, l’hystérie générale, la qualité d’une confection qui ne passera pas l’été…
Là, c’est moi qui refuse, j’arrive encore à faire front cette année, et vais lui coudre sa petite robe d’été, coute que coute.
- Regarde ce joli coupon que tu as ramené l’été dernier de ton séjour à Chandon, on ne l’a pas encore coupé! je sais exactement ce qu’il lui faut, à ce tissu! allez, je la fais, ta robe?
(voix de l’ado dépitée qui renonce) – Bon, si tu veux…
… une heure plus tard, oui, une heure!!

002 005
006 008
009 010

Et le lendemain:
- Mamaaaan, on en ferait pas une deuxième, de robe, dans le même type, pour que je puisse alterner? hein, Maman, qu’est-ce que tu en dis?

 

013
015 018
021

Mère et fille, heureuses et satisfaites, partagent le verre de l’amitié. Ils sont forts ces Allemands! du thé glacé à la pastèque, ramené de mon dernier passage en Alsace, voilà pile ce qu’il faut après avoir contenté l’ado, quel défi!
002

modèle présenté: robe n°1 Ottobre 2/2014, t.34

Rubrique atelier couture, créativité | 24 commentaires