[Moins une, bilan du DSA]

Bon… eh bien, je me suis laissée aller, j’avoue. J’ai commencé des trucs que j’ai pas finis, mis de côté, empilés. Puis la poussière s’est installée dans mon atelier. Il n’y a rien de plus démotivant pour moi que des piles de trucs à reprendre avec de la poussière dessus. Elles m’agacent, alors je les ignore.
Jusqu’à ce que mon défi de une cousette/semaine se rappelle à moi, je tenais pourtant le bon bout, je touchais le but, c’est dommage, allez remets-y toi, souffle sur la poussière. Et le bon côté des trucs empilés, c’est que quand on s’y colle, ça avance finalement assez bien. Alors hop, deux pantalons de plus pour le chameau aux longues pattes, un en velours ras et un en toile style jeans gratté. Un modèle vite fait, sans poche ni braguette, pour peu que le chameau daigne l’essayer pour ajuster l’élastique de la taille.

004002
003013
45
img_20161106_114210_6 img_20161106_114041
img_20161106_114010 img_20161106_114002

Je pense que je suis tranquille pour quelques temps question pantalon de chameau.

DSA +1…51/52

0%

Concernant le défi sans achat, maintenant qu’il touche à sa fin (moins une!), je vais vous faire un petit bilan. J’ai donc entamé une grève de la faim un régime de tissu en tout début d’année, en tâchant de concilier couture régulière au rythme de 1 pièce/semaine et arrêt des achats compulsifs. J’avais tant stocké au fil du temps, toutes ces bonnes affaires auxquelles je ne pouvais résister, qu’il fallait absolument faire quelque chose.

J’ai un peu triché en ramenant un coupon d’Alsace cet été (mea culpa!) et dernièrement, à des puces de couturières où j’ai été très raisonnable, mais ça reste quand même une petite infraction (etiam mea culpa, je parle très mal latin). Je n’ai, par contre, rien acheté sur le net, bien que la tentation soit grande, et c’est si facile, un petit clic dont on s’aperçoit à peine! C’est une première étape: éviter complètement la tentation. Je peux désormais me balader sur les sites sans craindre de craquer, cette mauvaise habitude est somme toute assez facile à perdre. On peut, je crois, parler de sevrage.

L’autre parade que j’ai trouvée, c’est l’échange. En fait, ces tissus que j’ai sous le nez depuis des années pour certains, je me suis habituée à leur vue. Ils ne m’émerveillent plus forcément, et parfois je n’arrive même plus à leur donner un destin, ça craint! Conclusion: c’est la nouveauté qui crée la tentation et qui stimule la créativité! Or, je ne suis pas seule dans ma dépendance situation (quoiqu’en pense Zom) et au cours de couture, j’ai trouvé d’autres adeptes, et nous pratiquons ponctuellement le troc, ce qui permet de renouveler sans en ajouter.

Pour finir, quand tu couds et que ça se sait, il y a toujours une bonne âme qui a un carton plein de tissus dans son grenier dont elle ne sait que faire car, au choix, 1- elle en a hérité de son aïeule; 2- elle a arrêté de coudre quand son petit dernier, âgé de 48 ans, est entré au collège; 3- il était déjà dans le grenier quand elle a emménagé; 4- elle a essayé de coudre un jour, et est-ce que je fais aussi du canevas car elle a également le matos, à côté de celui pour mosaïque/peinture sur soie/scrapbooking .
C’est ainsi que j’ai récupéré de pas moins de cinq personnes différentes des vieilleries merveilles qui n’attendaient que moi et mon attrait pour la nouveauté! Je compte également les sacs de fringues qui transitent par mon séjour, car une fois exclues de la catégorie « portabilité immédiate » elles peuvent passer dans celle du « recyclage » au moins en fond de poche. Bien sûr, elles nécessitent alors un stockage qui ne fait pas mon affaire.

Conclusion: même si mes étagères sont moins bourrées, il n’est pas évident à première vue que j’ai passé une année à coudre sans rien acheter. Et pourtant j’ai été fair play en ne décomptant pas les petites bricoles, type bonnet pour le rugby ou tour de cou pour la moto. Vous le voyez venir gros comme une maison? je dois rempiler en 2017… je me sens à la fois lasse (genre encore??) et exaltée (genre je suis au régime mais j’ai une volonté de fer). Mon but est d’éviter la liquidation sur le Bon Coin car, mine de rien, mes tissus je les aime, ou de mettre mes filles dans la situation de cette dame rencontrée lors des dernières puces de couturières, et qui était, la mort dans l’âme, entrain de vider l’appartement de sa maman partie en maison de retraite. Ça sert aussi à ça les rencontres j’ai failli dire AA, ça te renvoie ton reflet en pleine poire, et oui ma cocotte, tes tissus tu les as pour les coudre ou les laisser moisir.
J’espère que vous, mes fidèles lectrices, m’apporterez un soutien sans faille, des encouragements indispensables, des interventions intempestives, du réconfort, voire du renfort et des suggestions. Vous en êtes?

Enregistrer

Enregistrer

18 réponses à [Moins une, bilan du DSA]

  1. Désencombrer… moi c’est un accident de voiture où j’ai failli y rester qui a donné le déclic: je me suis demandé ce que mes proches auraient fait de tout mon bazar!
    (parce que je suis un peu comme les petites dames qui ont le matos de couture, plus celui de mosaiques, etc….)
    ça fait 5 ans que j ‘allège ma maison et mon stock de laine, tissus, boutons et perles en tout genre. Et c’est vraiment devenu un reflexe . Je ne m’empêche pas d’acheter quelque chose de temps à autre, mais maintenant c’est un achat precis pour un projet precis et pas juste parce c’est trop joli et en solde.. et le deal est de virer 365 choses de la maison (tissu, pelotes de laine et autres inclus) parce qu’on est tous des rois du « on sait jamais ça peut toujours servir » à la maison. Moralité avec maintenant un peu de recul : avoir moins de choses permet de plus apprécier celles qu’on garde; et avoir moins de choses libère l’esprit… (bonus: le desencombrement a de puissantes vertus anxiolytiques! maintenant en cas de stress au lieu de verser dans l’achat compulsif, je fais du tri et je fais de la place) . Si tu as beaucoup de stock, il te faudra probablement 2-3 ans pour voir nettement un changement, mais ne te décourage pas, ça en vaut la peine!

  2. myriam :

    Coucou
    Je n’ai pas ton rythme de couture, mais par contre j’ai un bon stock de tissu. Cela fait un bon moment que je ne coud qu’avec mon stock. Comme toi je veux utiliser mon stock avant qu’il devienne inutile. Je suis moins stricte que toi, je m’autorise quelques ecarts notamment chez Ecolegram. Et comme toi, les tissus arrivent quand même, reste des costumes de danse que la prof ne veut pas récupérer, carton plein de tissu récupéré par ma soeur chez la grand mere de son mari, les tissus récupérés chez ma grand mère. Je suis dans une optique globale de desencombrement et d’utilisation des trésors de mes placard ( perles, cadres, papier creatif et tissus) mais je compte bien y arriver…..un jour.
    Je te suis en 2017.

  3. CYqlaf :

    Je peux pas. J’ai besoin de ma dose. C’est black friday en plus.
    Mai j’avoue que 1- cette année, tous les tissus achetés ont été cousu /* ou ont déjà une future existence prévue, mais si c’est presque pareil !!! */ et que 2- J’ai pas mal tapé dans le stock.
    Je vais donc aller faire les soldes mais raisonnablement : des tiches pour les filles et pas 50 robes pour moi ! /* Siiii, on y croit !!! */
    Je te suis donc avec plaisir dans tes efforts, je t’encourage et je t’admire MAIS je ne te suis pas dans ton défi. /* En plus, j’ai presque pas de stock moi. Hum hum. */

  4. Oh la la ! moi aussi j’ai un stock !!!! J’ai commencé à acheté il y a plusieurs années et donc au marché les stands de tissu était toujours attrayants…. j’achetais parce que le prix était intéressant, puis je suis restée quelques années sans coudre et donc le stock ne baissait pas. Si parfois il arrivait l’occasion de coudre, je n’avais pas le bon tissu; donc achat… et puis maintenant que je m’y suis remise à la couture, les problèmes de santé m’empêchent de vider mon stock. j’achète moins mais par contre le volume de revues a augmenté. Pour Noël j’ai prévu des tabliers et des pochettes et vous savez quoi… eh bien je n’ai pas le tissu adéquat… Moralité j’évite les sites de tissus mais vu ma cadence de couture, mon stock ne diminue pas beaucoup… Alors je fais le vœu qu’en 2017, je m’y mets sérieusement : un vêtement par semaine ? Dur dur mais pourquoi pas ? Est-ce que je vais pouvoir te suivre dans ton défi ? On va se dire que oui car c’est mon plus cher désir ! Une copinaute ardéchoise pas loin de chez toi ! Bises.

  5. Bravo, tu avances bien. Et puis se faire plaisir de temps en temps, surtout pour un projet précis, ça fait du bien aussi.
    Mon stock n’est pas énorme, mais il m’arrive parfois de chercher quelque chose et de tomber sur un autre en me disant, « mince, je l’ai oublié celui là »… Alors moi aussi ces derniers temps j’essaie de coudre sans rien acheter, je fais même de la récupe dans d’anciennes fringues bonnes à jeter :-)
    allez, continue sur ta lancée pour 2017 et bon courage

  6. Moi je t’admire ! Tu as beaucoup de volonté. J’ai réussi cette année à commander moins, mais pas à arrêter complètement. Mais tu as raison. Si tu veux, on pourra faire un échange quand je viendrai en France la prochaine fois: je finis de remplir ma valise à la »er pour toi et tu m’aides à les remplir au retour ;-)

  7. Hélène :

    Salut Tica!
    Que je te rejoins !!! J’ai aussi décidé cette année de ne plus acheter de tissu, et les snoods que je fais et vends, ne sont fait qu’avec des chutes de tissus du stock ou recyclé (genre chemise homme, etc…) les personnes le savent et arrivent de temps en temps avec des gros sacs de chemises ! J’ai craqué pour un tissu un peu design sur un site de troc de tissu, donc vraiment pas cher et basta.
    Par contre je m’achète des fringues car pas toujours le temps de faire en plus des snoods ! et puis moins douée que toi pour ça en fait !!! Les enfants en plus ne les porte pas donc… je ne vais pas perdre mon temps à ça!!
    Mais le côté échange, don, circulation, etc… je suis adepte !! Alors on continue !!!
    A une prochaine j’espère!
    des bises à vous tous!

  8. Félicitations Tica pour cette année de disette. Tu as fait preuve d’une grande sagesse. Moi aussi j’essaie de réduire mes achats car mon stock de tissus est vraiment conséquent. Le seul problème auquel je me confronte, c’est que pour coudre un projet précis (en l’occurrence le manteau rouge dont rêve mon chameau de fille) il va falloir que j’achète un lainage rouge (elle n’a rien trouvé dans mon stock qui lui convienne). Malgré tout, j’ai été assez raisonnable cette année (à peine 8 mètres et presque tout est cousu). Je vais donc me dépêcher d’acheter ce bout de tissu et je vais tenter l’aventure 2017 avec toi. Une pièce par semaine, ce sera peut-être beaucoup pour moi, mais si déjà, je n’achète rien en 2017, ce sera déjà énorme (et hop une bonne résolution sur ma liste de nouvelle année). Après tout, l’union fait la force!!!!!!!! WE CAN DO IT!!!!!!!!!!! :wink:

  9. sincèrement je te félicite. c’est difficile de tenir ce genre de défi et tu as réussi haut la main!!! je te suis dans ce projet, mais vu ma lenteur de couture en ce moment, ça ne va pas vite!!!

  10. C’est un beau défi que tu as réalisé cette année, et quel courage que de vouloir rempiler l’année prochaine.
    Pour ma part, le stock de tissu est de néant, chaque tissu acheté a un projet, ou s’il n’en a pas, il reste quand même très peu de temps en stock car les idées me viennent vite. Ce qui fait qu’aujourd’hui, je n’ai aucun coupon non entamé (bon, par contre, il me reste des chutes et ça c’est un peu pénible à force, on ne sait pas quoi en faire…) Mais j’avoue que j’aimerais avoir les moyens financiers et psychologiques de pouvoir acheter sans compter tous les tissus qui me plaisent :-)

  11. Alors là chapeau ! J’achète beaucoup moins moi aussi, ayant un stock de dingue, mais je craque quand même régulièrement quand je passe à Mondial Tissus (quand il me faut juste une bricole tu vois ?). J’aimerai bien trouvé comme toi des couturières amatrices avec qui faire des échanges, car je te rejoins complètement dans le fait que plus on a des tissus depuis longtemps, plus on s’en désintéresse, mais on les garde « au cas où » ^^ Bred, tu as quand même relevé ton défi haut la main et bravo pour ces deux pantalons, ton « petit » chameau les porte très bien ;)

  12. Oui ! Pas de nouveau tissu pour moi en 2017 ! Par contre, je mets un bémol pour les cadeaux faits main… je n’ai pas toujours ce qu’il faut en stock ;-) par exemple, ce mois-ci… j’ai commandé du jersey avec des petits lapins sur internet car j’ai un cadeau naissance à faire ! Et aussi un bémol pour les fournitures, par exemple, j’ai le projet d’un manteau mais je ne sais pas si j’ai assez de doublure !
    Par contre, fini les patrons en 2017 !!!! Cure de sevrage !!!
    Ton article tombe à pic pour m’aider à tenir le cap ! Merci !
    Autre bémol pour moi, je n’arriverai pas à coudre un truc par semaine car il y aura des « grosses » pièces en 2017 ! C’est grave docteur ?

  13. celine :

    bravo pour ton défi que tu as relevé haut la main !! j’ai pour ma part acheté assez peu de tissu cet année et surtout tapé dans mon stock (et à chaque fois j’ai pensé à toi et à ton challenge…)…mais vu mon rythme de couture j’ai largement de quoi faire !! je vais continuer comme ça sans non plus m’imposer de ne rien acheter si un super projet me tente et que je n’ai pas ce qu’il faut pour le coudre…
    La bonne manière que j’avais trouvé de vider un peu mon stock il y a deux ans c’était de choisir un certain nombre de coupons pour l’année et de choisir ensuite le bon patron qui irait avec…à voir si je ne rempile pas de cette manière…
    et je suivrai avec plaisir les suites de ton défi…

  14. sylvie :

    Bravo pour avoir tenu tous ces longs mois. Le troc c’est vrai que c’est un bon plan pour se faire plaisir sans pour autant augmenter le stock.
    Moi ce sont les pelotes et écheveaux de laine que j’ai accumulé et mon mari ne m’aide pas car il connait ma passion et mon plaisir de découvrir de nouveau fils/couleurs. Donc, j’ai décidé de limiter mes achats en ne m’autorisant que la moitié de ce que j’ai réussi à tricoter dans le mois. Donc si je tricote 1200 m je n’ai droit qu’à 600 m. C’est sûr que cela ralenti le déstockage, mais je tiens mieux ainsi que pas d’achat du tout.

  15. Marick :

    Bravo ! On peut effectivement parler de volonté de fer à ce stade là. Pour l’instant j#en suis bien incapable, les achats étant un « lacher prise » doudou qui m’est « nécessaire de temps à autre » pour compenser d’autres frustrations.. No comment.
    Ceci dit, je suis d’accord avec toi sur la nécessité de désemcombrer tout ca, sur l’attrait de la nouveauté qui stimule (ou fait un leurre) la créativité…

  16. Sofy35 :

    Et bien bravo pour ce défi ! Après mes 3 années sans couture, mes 3 déménagements m’ont fait réfléchir… Et je vais essayer de désencombrer mes 4 gros cartons de tissus. Mais je me lance dans un défi de me coudre 1 vêtement par mois, et si j’ai déjà prévu pour certains d’utiliser obligatoirement un tissu que je possède déjà, il y en a certains pour lesquels je devrai investir (c’est le cas pour le manteau notamment, n’ayant pas ce qu’il me faut). Enfin s’il m’en reste trop, je songerai peut-être à faire des puces des couturières, côté vendeuse ???
    En tout cas, je suis d’accord avec toi, il faut cesser la frénésie d’achat et tenter de faire avec ce que l’on a déjà lorsque c’est possible…

  17. Je comprends et j’adhère ! je suis très loin d’avoir ton rythme de couture… et fort heureusement pour moi (quoique ?) une bonne partie de mon stock est resté -comme tu le sais- derrière moi en 2015… MAIS il m’en reste quand même un bon peu… et dans les défis que je me suis lancée cette année, il y a l’utilisation au maximum de mes divers stocks. Je retiens en tout cas tes idées pour « tricher » ! ton analyse sur la nouveauté fait largement écho chez moi… :roll:

  18. Sofy35 :

    Bonsoir Tica,
    Merci pour ton message. Il y avait effectivement un problème sur le lien. Je pense qu’il doit être bon désormais.
    A bientôt :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: